15/02/2009 21:38

Stéphane BORDENAVE (fiche + visite)

 

 

CIVAM 64 BÉARN

2005 avril 2006

  Stéphane Bordenave à Boumourt
Poulets
la structure   Exploitation Agricole à Responsabilité Limitée - exploitation familiale  – installation en 1993 – 1 UTH (Unité de Travail Humain)
les surfaces cultivées   Surface Agricole Utile de 36 ha
•    25 ha de maïs ; désherbinage 1/3 de dose chimique herbicide, apport d'engrais PRP , dérobé de Ray Grass d'Italie sur maïs ensilage, mulch de tiges sur maïs grain
•    2,60 ha de gel
•    8,40 ha de prairies
TCS (Technique Culturale Simplifiée) : non labour, travail superficiel (disque + herse + semis)
les animaux   élevage de vaches laitières
30 vaches laitières
•    alimentation : ensilage de maïs (de la ferme) + prairie du printemps à l'automne + complément farine de maïs (de la ferme) + tourteau de soja (achat extérieur)
•    soins allopathiques (système conventionnel)
élevage de poulets
350 poulets
•    achat de poulets de 3 semaines (poussinière d'Artigueloutan)
•    alimentation sur la ferme : farine de maïs + pâte maïs et lait (de la ferme), complément minéral (PRP)
•    plein-air
•    traitement contre la coccidiose, vermifuge à base de plantes, vinaigre dans eau de boisson
les produits   lait, maïs, poulets
commercialisation   vente en coopérative pour le lait
vente à un négociant pour le maïs
vente directe pour le poulet

 productions

 n  poulets : 100 / mois
production de lait (vaches laitières) et de maïs
  n+2 poulets : 200 à 250 / mois
arrêt des vaches laitières
système de production n monoculture maïs, dérobé ray-grass : ensilage, foin, grain
achat de poulets de 3 semaines
aliment des poulets : maïs + lait
  n+2 - achat de poulet de 1 jour pour contrôle de l'alimentation
- diversification des cultures : pour rotation et alimentation des animaux, notamment production de cultures légumineuses (sources protéiques)
- limiter les achats extérieurs
main d'oeuvre n seul sur l'exploitation avec aide familiale
  n+2 idem
commercialisation n coopérative : lait – négociant : maïs
poulet : vente à la ferme (10%) + AMAP (90%)
  n+2 développer la vente directe à la ferme, en AMAP, en comités d'entreprise
durabilité économique   souhait de vivre de la production de poulets et cultures
durabilité sociale   embauche d'ouvriers occasionnels pour l'abattage
durabilité environnementale   production de céréales en limitant les apports (engrais chimiques, pesticides) et les passages de tracteurs
     
     
   

   BORDENAVE Stéphane    stephane.bordenave@aliceadsl.fr

05 59 77 16 30    06 76 49 09 21     64370 Boumourt

 

 Son APAP : Christelle: jm.grussaute@wanadoo.fr 



Visite de l’élevage de poulets de Stéphane BORDENAVE à BOUMOURT, route de Buros.

Stéphane représente la troisième génération à exploiter cette ferme familiale.
La maison fondée en 1908 a pratiqué différentes activités : le battage jusqu’en 1950, l’élevage de vaches laitières et la culture de céréales (blé, orge, avoine, maïs).
Les vaches laitières ont été remplacées en 2005 par l’élevage de poulets fermiers en liberté.

Les poussins de 1 jour  arrivent à du couvoir de POUYES dans les Landes par bandes de 350 ou 400.
Les volailles sont issues de souche rustique à croissance lente « cou - nu ».
Les poussins sont installés dans un local sous des lampes chauffantes pour maintenir une température à 30° pendant 3 semaines.
Ils sont nourris de protéines (maïs concassé auquel on ajoute 25% de soja) vaccinés contre l’herpès et traités contre la coccidiose de façon naturelle par le mélange de vinaigre de vin à l’eau des abreuvoirs.
À 3 semaines ils n’ont plus besoin de lampes chauffantes et sont transférés, munis d’une écharpe de laine, dans un local plus grand.
À 5 semaines  les poulets découvrent la liberté à la lisière de la forêt et des champs de maïs. Ils ne sont pas parqués et peuvent courir où bon leur semble. Le jour ils consomment du maïs et complètent leur alimentation par les ressources de la nature.
Les poulets rentrent d’eux-mêmes la nuit sous un abri dit tunnel.
Ce tunnel a une particularité, il est petit et très facile à  déplacer à chaque fin de lot (pour limiter le parasitisme), pour l’implanter sur un terrain vierge et laisser la nature reprendre ses droits.
Les lots sont suffisamment éloignés les uns des autres pour éviter tout mélange entre eux.
Si les poulets évitent les prédateurs (buses et corbeaux) leur  séjour va durer entre 3 et 4 mois à l’air libre.

Malheureusement, tout ayant une fin, nos poulets se retrouvent un beau matin à partir de 5 heures, un peu émus (ils n’ont pas été prévenus) dans l’abattoir aménagé sur place,  agrée et contrôlé régulièrement par les services vétérinaires.
Electrocutés pour leur éviter le stress ils sont ensuite : suspendus par les pattes, saignés, plumés, vidés, mis dans des poches.
Triés par poids : gros 1.8kg, moyens 1.6kg, petits 1.3 ou 1.4kg.
Stockés dans la chambre froide avant d’être livrés le lendemain et cuisinés par vos soins.

Nous tenons a remercier Stéphane et ses parents (ainsi que les petits poulets) pour leur acceuil.

À bientôt pour une prochaine visite chez un autre producteur.
Michelle et Brigitte
Idée d’une recette facile :

Poulet aux oignons

Couper le poulet en morceaux
Le faire revenir dans une cocotte sur feu vif
Assaisonner
Eplucher 6 oignons et les couper en lamelles
Les ajouter au poulet dans la cocotte
Laisser mijoter tout doucement (les oignons doivent être transparents et non roussis)
Déguster quand c’est cuit.
 

 

—————

Précédent


Le nouveau site de Juramapon: