11/03/2009 12:13

HUILE DE COLZA

Propriétés de l'huile de colza
L'huile de colza pressée à froid contient de l'acide oléique et linoléique, très intéressants pour l'équilibre nutritionnel ; elle est très riche en acides gras monoinsaturés et en acides gras polyinsaturés, acide gras saturé dont l'acide alpha-linolénique (oméga 3).
Elle exerce donc une action favorable sur le taux de cholestérol et sur le système cardiovasculaire, elle fortifie le système immunitaire, permet de lutter contre l'artériosclérose et annihile les triglycérides en excès ; les omégas 3 modèrent l’inflammation et jouent un rôle dans le bon fonctionnement du cerveau.
L'huile de colza est riche en vitamines E, antioxydant qui protègent contre le vieillissement.Une cuillère à soupe d'huile de colza pressée à froid permet d'assurer nos besoins en acide alpha-linolénique. L'huile de colza est l'huile alimentaire dont le profil en acide gras est idéal par rapport à nos besoins. Elle est particulièrement intéressante par sa teneur en acide alpha-linolénique dit acide gras essentiel car il est indispensable à notre santé et notre organisme ne peut pas le synthétiser. L’acide alpha-linolénique est le précurseur des Oméga-3. Rares sont les huiles qui ont le privilège de le contenir en dehors de l’huile de colza ou l’huile de noix. Les Oméga-3 sont formidablement importants pour le cœur et les vaisseaux sanguins. Ils s’opposent en effet à la formation de caillots dans les artères, réduisent l’hypertension, annihilent les triglycérides en excès, modèrent l’inflammation. Ils contribuent à diminuer le risque cardio-vasculaire sans pour autant abaisser le cholestérol. Il ne faut pas oublier le rôle majeur des Oméga-3 pour le fonctionnement harmonieux du cerveau. En effet, le cerveau fonctionne avec du gras, en grande partie d’origine strictement alimentaire ! Le cerveau est d’ailleurs l’organe le plus riche en gras, et en particulier en Oméga-3. Il intervient dans la prévention de la dépression, de certaines démences notamment celle de la maladie d’Alzheimer. Notre consommation spontanée d’acide alpha-linolénique est en général moins de la moitié de nos besoins. Une cuillère à soupe d’huile de colza par jour peut compenser l’insuffisance. L’huile de colza est de plus, source de vitamines E, qui lui confère des vertus antioxydantes et régénérantes car elle lutte contre les radicaux libres en les neutralisant. Elle a aussi pour autre fonction de stabiliser les membranes cellulaires.
L'huile de colza raffinée est instable à la chaleur et il est important de ne pas trop la chauffer. On ne peut s'en servir pour les fritures ni la porter à de hautes températures car elle contient l'acide alpha-linolénique qui ne supporte pas la chaleur.
L'huile pressée à froid est à utiliser froide, pour les assaisonnements et autres préparations à froid, vinaigrette, mayonnaise...
Faire bien la différence entre cuisson et assaisonnements !
Et maintenant, à table

—————

Précédent


Le nouveau site de Juramapon: