27/05/2010 16:30

LES ALÉAS DE VOS CONTRATS

RECUEIL DES ALÉAS DE PRODUCTIONS :

 

Vous allez vous engager pour un contrat saisonnier avec un fermier de famille. Cet engagement est solidaire quels que soient les aléas de la production. Voici quelques échantillons de déconvenues :

 

Maraîchage : de pleins champs et même sous serres, les conditions climatiques gèrent l’évolution de la production. Tempêtes et arrachage de serres ; gelées tardives ou non et semis à refaire ; pluie et détrempage de terrain impossible à travailler ou à germer ; arrivage non contrôlé et massif de légumes d’intersaison (chou, salade, etc.) ou (pomme de terre récoltée non traitée antigerme = germage rapide) ; invasion de parasites (taupin, mildiou ou mildeaw) ou de gastéropodes ou de petits vers blancs ou de doryphores ; pies voleuses ou arracheuses de plants, mauvaise pollinisation ; ….

 

Production laitière : sécheresse ou humidité dans les prairies c’est pénurie de fourrage et donc de lait ; le goût des laitages varie selon l’alimentation et les prairies (plaines ou estives) et donc des saisons ; …

 

Production fromagère : de petits acariens peuvent venir dévorer la croûte (résidu et aspect couleur sable) sans conséquence sanitaire (il suffit d’enlever la partie abîmée) ; la salmonellose est généralement détectée par les contrôles sanitaires à la fabrication et à l’affinage (destruction des produits contaminés) ;….

 

Production gallinacé : l’hiver (étant froid !) refroidi naturellement l’organe pondeur des poules et donc limite la production d’œuf. Le renouvellement complet (sanitaire et vieillesse) des poules tous les six mois engendre de petits œufs par les nouvelles qui doivent se « former ». Fragilité des coquilles pour les jeunes poules ou manque de calcium. La couleur de la viande (blanche ou jaune) ne dépendant pas exclusivement de la nourriture (blé ou maïs) mais de la race ;…

 

Production porcine : sur exploitation industrielle la « grippe porcine » est devenue une mauvaise blague des humains qui n’a rien avoir avec la grippe A (H1N1) ; le cochon noir n’a rien avoir avec le cochon rose gustativement parlant ; le cochon noir demande plus de temps d’élevage et donne moins de viande.

 

Production fruitière : Tempêtes, gelées tardives, grêles avec bourgeons abîmés, mauvaise fleuraison et mauvaise pollinisation génèrent une baisse de production ; invasion de parasites (mildiou ou mildeaw) ;….

 

Production bovine et ovine : cas rare de viande anémiée détectée à l’abattoir (destruction des produits contaminés) ; sécheresse ou humidité dans les prairies c’est pénurie de fourrage et donc « vache maigre » ; le goût varie selon l’alimentation et les prairies (plaines ou estives) et donc des saisons ; incident parasitaire ou maladie mise en quarantaine ou abattage des bestiaux  (C.F.O. ou Fièvre Catarrhale Ovine);… 

 

—————

Précédent


Le nouveau site de Juramapon: